la p'tite histoire de la balouria

croix de savoie vectorisée.png

En ce printemps 2021, comme depuis des centaines d'années en Savoie, les moutons dit "gochions" en patois, se préparent pour leur grande transhumance dans les aulps. Au programme, balades, buffet de verdure fraîche à volonté et roupillons en toute quiétude grâce à leur fidèle ami et protecteur patou, Snow. 

"Aller, aller ! Hop-là, c'est parti !" s'écrie l'arpian. 

Après quelques heures de trajet, les voici enfin arrivés au cœur du massif du Beaufortain, avec une vue imprenable sur le lac de Roselend. C'est le lieu préféré du troupeau qui, reconnaissant le paysage, échange des regards pleins de malice. C'est sûr, l'été sera bon !

"Snow ! Reste ici à les surveiller, qu'ils ne se dissipent pas en mon absence !" dit le berger en s'éloignant avec son bourricot qui rêve d'une sieste. 

Le coup d'envoi est donné, les vacances peuvent enfin commencer ! Sans même attendre que Snow s'endorme, les gochions prennent place dans les champs, se goinfrant d'herbe et de fleurs tout en abusant des meilleurs endroits pour glandouiller toute la journée.

Tout d'un coup, l'un d'eux trébuche sur une sacoche que le vieux bourricot a dû faire tomber en repartant. 

Curieux, il fouille à l'intérieur et y trouve des dizaines de bouteilles d'un breuvage inconnu au bataillon. Il appelle alors discrètement ses compères pour leur montrer sa trouvaille.

Excités, ils ouvrent toutes les bouteilles pour porter un toast à cette première journée d'estive prometteuse !

Dès la première gorgée, des notes fruitées de citron et de verveine viennent parfaitement se marier avec la douce texture de cette boisson houblonnée qu'ils découvrent dans la joie et la bonne humeur.

La Balouria, bière blanche citron - verveine

ALC. 5% - VOL. 33 CL & 75 cl

Leur excitation redouble et les gochions se mettent à danser, danser, danser ! 

Snow, réveillé par tout ce remue-ménage, observe la scène avec un certain agacement. Mais, très vite, il a lui aussi envie de faire la fête avec ses amis ! Il se lève alors et leur crie en les rejoignant :

"Attendez-moi ! Moi aussi je veux faire la Balouria !"

Ainsi, la fête continue jusqu'au soleil couchant, arrosant le Massif du Beaufortain de rires et de chants.